Pour faire face au monstrueux succès des adaptations cinématographiques MARVEL qui n'ont pas manqués d'avoir un certain impact sur les ventes des comics books, la firme DC comics, leur principal concurrents, éditeur de personnages aussi célèbres que SUPERMAN, BATMAN, WONDER WOMAN ou FLASH a décidé de réagir en restructurant. 

L'un des principaux impacts de cette restructuration a été un très controversé reboot de l'univers afin d'en théorie le rendre plus accessible a un nouveau lectorat. Dans les faits, hélas, ce fut loin d'être le cas. 

 

Mais le plus gros problème, c'est un monstrueux bordel éditorial, du a un manque de vision globale et a long terme, et un manque de réel vision artistique et éditorial. Ce qui entraine un numéro de chaise musical des plus déplaisants. 

De très nombreux artistes, et même des éditeurs, excédés par les continuels changements de toute dernière minute, les empêchant de pouvoir raconter des histoires proprement et de pouvoir produire des récits de qualités n'ont pas manqués de se barrer en claquant la porte.

 

Parfois ne manquant pas de s'exprimer a ce sujet sur internet. 

Ce qui s'est avéré être une très bonne chose !

Je l'ai toujours dit : il ne faut jamais avoir peur de dire la vérité.

 

1779905-john_10

Ainsi, il y a quelques mois, le scénariste Joshua Hale Fialkov a quitté le titre GREEN LANTERN car des responsables éditoriaux voulaient qu'il y fasse mourir le personnage de John Stewart, un des personnages noirs les plus importants de l'univers DC COMICS. Fialkov, en claquant la porte, le clama bien haut et fort au lieu de garder ça secret. 

Résultat ? Fialkov n'était plus sur le titre, mais DC fit machine arrière, décidant soudain de ne plus le tuer et de le garder. Si Fialkov ne l'avait pas crié sur les toits, même avec tous les changements de dernière minute qui interviennent sans cesse par des responsables qui ne semblent avoir aucune idée d'où ils veulent aller, il est fort a parier que John Stewart serait bel et bien mort, même si on ne meurt jamais vraiment longtemps dans les comics books.

 

Batwoman-1

 

Dernièrement, les auteurs du titre BATWOMAN viennent également de claquer la porte. Encore une fois a cause de changements de dernière minute incessant, alors qu'ils avaient pris la peine d'expliquer et de poser leurs intrigues parfois plus d'un an a l'avance. On leur demandait de changer les origines d'un personnage, et divers autres éléments de l'intrigues. 

On leur refusait ainsi aussi, entre autre chose, de marier l'héroïne avec sa petite amie alors que l'intrigue allait très clairement dans cette direction. On peux croire qu'il s'agisse moins d'une décision homophobe que d'une décision classique de refuser de marier, caser un personnage, ce qui peux lui être dommageable a long terme. Mais en le clamant sur les toits, une bonne partie du public retient juste ce refus de mariage lesbien.

Je pense que, a court terme, cela ne sera pas une mauvaise chose pour le titre d'avoir bien gueulé ça, même si les auteurs de la série ne seront plus là, et que qui que ce soit qui prenne la relève ne pourra le faire que moins bien.